Comment communiquer en temps de crise à La Réunion ?

Comment communiquer en temps de crise?

Tout d’abord … avant de poursuivre plus loin : une pensée pour toutes les victimes du Coronavirus et leurs proches.

Nous n’avons pas publié cet article en tout début de crise, car nous ne souhaitions pas utiliser (ou donner l’impression d’utiliser) la crise du COVID-19 comme excuse pour communiquer.

Ce point étant clos, passons à la suite !

Comment communiquer en temps de crise? Le digital, on y est depuis un petit temps déjà. C’est un fait.

Mais un des effets de la crise du Corona virus, qui frappe de plein fouet la Réunion, comme le reste du monde, est l’adoption massive du digital, par certaines audiences qui jusqu’ici, restaient sur des moyens de communication pre-corona.

Dès lors, se pose la question : avec cet afflux massif de nouveaux segments d’audience sur le digital, comment communiquer en temps de crise ?

1. Faire un audit de son site web … (ou en créer un !)

Pourquoi donc commencer par cette étape ? Les réseaux sociaux ne suffisent-ils pas pour communiquer en temps de crise à La Réunion ?

Les réseaux sociaux peuvent être une formidable opportunité de communiquer en temps de crise, mais pas seulement. En temps normal également.

Encore faut-il jauger la pertinence d’être sur les réseaux sociaux (et sur quels réseaux) par rapport à :

Mais en temps de crise, et plus précisément de confinement, les gens ont plus de temps, et les réseaux sont saturés. Tout le monde communique à tout va, et la cacophonie habituelle prend une dimension titanesque.

Résultat : vous risquez de passer (encore plus) inaperçus qu’en temps normal.

C’est pour cette raison, qu’il est crucial de rapatrier votre audience sur votre site web. Mais ce n’est qu’une partie du chemin.

En effet, une fois l’internaute sur votre site web, encore faut-il pouvoir l’inciter à rester sur votre site web, et à s’engager à rester en contact avec votre entreprise.

Il est important de proposer à votre visiteur de rejoindre votre mailing list (si vous en avez une).

On en discute ?

2. Ajouter des moyens de communication en “live”

En préambule : attention car cette stratégie pour communiquer en temps de crise peut être à double tranchant :

  • si vous avez le temps et / ou les ressources pour assurer un service en live : top ! Potentiellement, vous pourrez multiplier les contact
  • si vous n’avez pas le temps / ressources: à éviter ! Rien de plus frustrant que de se voir proposer une interaction en live pour ensuite se rendre compte qu’il s’agit d’un cul-de-sac.

3. Sortir de la morosité ambiante

En situation de crise telle qu’une pandémie mondiale, les chaînes d’information en continu se déchaînent et déversent leur flot ininterrompu de catastrophisme ambiant.

Même les plus optimistes finissent dès lors, lentement mais sûrement, par se laisser gagner par un syndrome de morosité ambiante néfaste.

La solution ? Soyez différents pour communiquer en temps de crise à La Réunion!

On ne parle pas ici de passer en mode télé-tubbies, mais tout simplement de prendre une position radicalement différente. Par exemple, reconnaître que la situation est grave, mais accentuer le discours sur les solutions, les opportunités, et aussi les points positifs, aussi rares soient-ils.

Exemple : chez a360 nous prônons la visio-conférence depuis bien avant la pandémie. Cela était assez bien reçu, mais souvent avec des à-priori difficiles à éradiquer.

Aujourd’hui, après près des semaines de confinement, la plupart des dirigeants de tpe, et pme à La Réunion, et les particuliers également (oui on parle de vous Mme Michu !) ont participé à plusieurs visio-conférences.

Que ce soit via Zoom, Skype, Facetime, Whatsapp, Facebook ou Google Hangouts.

Donc, cette crise, horrible dans son essence et dans le nombre de victimes qu’elle a causé, a tout de même permis une chose positive.

Pas pour a360. Pour la planète :

  • visio = moins de déplacement
  • = moins d’embouteillages
  • = moins de stress
  • = moins de pollution
  • = moins de pertes de temps dans les embouteillages
  • = plus de productivité

Évidemment les habitudes sont coriaces, et donc une fois les choses revenues à la normale, beaucoup de gens laisseront la visio-vidéo de côté. Mais une partie l’utilisera plus qu’avant.

Une façon de vous démarquer serait donc de communiquer, avec tact et délicatesse, sur les (rares) points positifs à mettre en avant.

Les gens ont besoin de solutions. Pas de lamentations.

4. Communiquer en temps de crise … oui et … participer à sa façon ?

Quitte à être bloqué, se lamenter ne sert à rien. Au contraire, c’est peut-être le moment de donner sans attendre.

Par exemple:

  • en donnant de l’information, comme les tables rondes digitales qui informent le public sur les possibilités qu’offre le digital. Ces initiatives se sont multipliées à La Réunion. En gros du consulting gratuit, l’espace d’une heure ou deux
  • en cherchant à trouver des solutions, comme la société PACK OI qui a réagi en produisant des masques / visières de protection hyper-utiles pour les gens travaillant sur le terrain

Et vous ? Que pouvez-vous apporter de positif à la société Réunionnaise en temps de crise ? Quel seront vos actions et comment pouvez vous à la fois communiquer en temps de crise et participer positivement à la situation ?

5. Expérimenter de nouveaux formats

La vidéo ! Le médium qui a le vent en poupe, mais qui souvent fait peur.

Et pourtant : il n’a jamais été aussi facile de créer du contenu vidéo.

Jamais les coûts de production n’ont été aussi bas ! Vous pouvez littéralement commencer une chaîne vidéo avec un smartphone de milieu de gamme.

Et que dire des coûts de diffusion ? Et des lives ?

Imaginez-vous quelques années en arrière. Disons 1999. Vous souhaitez diffuser une émission vidéo de 2 heures en live à la télé.
Je vous laisse imaginer les coûts ! Entre autres :

  • l’équipe vidéo
  • la location du studio aménagé
  • la location du matériel (caméras / micros / éclairage)
  • le coût d’antenne
  • le coût de diffusion en direct
  • etc.

Vous pouvez ranger votre calculatrice. Aujourd’hui, bien évidemment vous aurez toujours une bien meilleure qualité avec un équipement de qualité (caméras / micros / éclairage).
Mais leur coût n’a rien à voir avec les coûts d’avant.

De plus, comme mentionné ci-dessus, vous pouvez faire tout cela avec un smartphone, au milieu d’un champ, avec une connexion 4G.

Il n’y a qu’à voir le nombre de chaînes d’ados pré-pubères qui pullulent sur les réseaux sociaux, avec des centaines de millers de vues, voir de millions pour les plus aguerris.

La vidéo n’est qu’une étape. La VR (Virtual Reality ou Réalité Virtuelle), AR (Augmented Reality ou Réalité Augmentée) sont à la porte.

Il ne reste plus qu’à attendre la démocratisation des coûts du matériel, et l’avènement des plateformes adéquates.

En attendant, la vidéo est un formidable moyen de communiquer en temps de crise à La Réunion comme ailleurs. Et le bonus : ça vous permettra de mieux connaître les tenants et aboutissants de ce medium de communication.

On en discute ?

Communiquer en temps de crise : en conclusion

On ne va pas se le cacher : une pandémie telle que le Coronavirus est horrible à plusieurs points de vue.

Mais à travers l’histoire de l’humanité, l’être humain a prouvé sa faculté à pouvoir se sortir des situations les plus dures et d’en ressortir plus fort. Et cette crise ne fait pas exception.

Une pensée, encore une fois, pour toutes les victimes, mais aussi, pour toutes les personnes qu’elles ont laissées derrière elles.

Vous aimez cet article ?

Partager sur facebook
Partager sur Facebook
Partager sur twitter
Partager sur Twitter
Partager sur linkedin
Partager sur Linkdin
Partager sur pinterest
Partager sur Pinterest

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Cookies utilisés à des fins statistiques afin de mieux cerner notre audience, mesurer notre progression, et proposer du contenu adapté.

Cookies du service Analytics de Google. Ce service nous permet de compulser des statistiques concernant les visiteurs de ce site internet.

Refuser tous les services
Accepter tous les services
Retour haut de page